Revue Marine – La Marine et le Renseignement

Revue Marine de l’ACORAM n° 279 – Avril – Juin 2023

Le plus vieux métier du monde… un métier de «Seigneur» !

Tel M. Jourdain fait de la prose, un marin fait du renseignement sans le savoir vraiment et sans l’avouer explicitement. C’est une fonction inhérente au milieu qu’il côtoie et aux multiples missions qu’il assume. Qu’il soit à quai ou en mer, en escale ou en opération, un marin est obligé en permanence d’observer, de veiller, d’évaluer, de discerner avec une agilité intellectuelle et une capacité d’adaptation qui est propre au milieu. Un bâtiment en opération est par ailleurs une usine à renseignement qui opère 24h sur 24 et 7 jours sur 7 avec une présence multidimensionnelle (spatiale, aérienne, maritime, sous-marine voire terrestre) et globale du fait de la présence simultanée de nos flottes sur tous les océans.

Si nous ajoutons à ces réalités opérationnelles et capacitaires le fait que la vie humaine est concentrée à 75 % sur les littoraux, que 80 % du commerce mondial des marchandises transite par la mer et que 99 % des informations numériques passent par des câbles sous-marins, nous avons un cahier des charges assez exceptionnel en termes de sujets à prendre en compte et à traiter. Cette couverture de cibles et d’enjeux suppose une gamme et une variété de compétences à mettre en œuvre qui ne s’improvise plus. Elle nécessite aussi une multiplicité de moyens d’investigations et de technologies de plus en plus sophistiqués… Dans ce contexte, l’amiral Pierre Vandier, le chef d’état-major de la Marine, a décidé d’aller plus loin au travers d’une réforme importante, qui est mise en œuvre depuis le 1er janvier 2023, afin de monter en puissance une véritable filière spécifique renseignement  au sein de la Marine…

Le Renseignement n’est pas qu’un process, c’est avant tout un état d’esprit qui repose sur une culture ! A ce titre si un homme averti en vaut deux, « Praemonitus Praemuitus », un décideur inculte sur ces registres, ou une chaine de traitement insuffisamment professionnalisée et mal sécurisée, peuvent neutraliser des années de travail en cinq minutes… Le renseignement est beaucoup plus qu’une organisation de traitement élaboré d’informations, comme peuvent l’être par exemple nos médias, c’est avant tout une arme au service de notre souveraineté !

Lire l’article en PDF

Republication dans la Revue Engagement avec une version contractée en 2 parties :

Revue Engagement de l’ASAF n°140 – Automne 2023

Revue Engagement de l’ASAF n°141 – Hiver 2023

Retrouvez la Revue Engagement de l’ASAF

Total
0
Shares
Vous aimerez également...
Today, the Rolex Cosmograph Daytona is a real legend within the world of watchmaking, and it easily ranks among the most studied and sought-after fake watches in existence. While, Rolex's premier chronograph was not always a highly-coveted and collectable success. On the contrary, the history and evolution of the fake rolex watches was a series of small, incremental improvements and widespread variation throughout the references. At the end of the day, its case proportions and integrated bracelet will always leave the Daytona as a bit of an "acquired taste" for collectors. It will never see the fame of the Monaco, nor will it see the collector appeal of other replica rolex models that have been reborn as reissues.
Pour en savoir plus

ONG et Entreprises

CCE International – Présentation de l’ouvrage “Quand ONG et PDG osent”.
https://www.xavierguilhou.com
Today, the Rolex Cosmograph Daytona is a real legend within the world of watchmaking, and it easily ranks among the most studied and sought-after fake watches in existence. While, Rolex's premier chronograph was not always a highly-coveted and collectable success. On the contrary, the history and evolution of the fake rolex watches was a series of small, incremental improvements and widespread variation throughout the references. At the end of the day, its case proportions and integrated bracelet will always leave the Daytona as a bit of an "acquired taste" for collectors. It will never see the fame of the Monaco, nor will it see the collector appeal of other replica rolex models that have been reborn as reissues.
Pour en savoir plus

Surtout, ne supprimez pas la réserve !

Revue Défense Nationale n°340 – Mars 2013
https://www.xavierguilhou.com
Today, the Rolex Cosmograph Daytona is a real legend within the world of watchmaking, and it easily ranks among the most studied and sought-after fake watches in existence. While, Rolex's premier chronograph was not always a highly-coveted and collectable success. On the contrary, the history and evolution of the fake rolex watches was a series of small, incremental improvements and widespread variation throughout the references. At the end of the day, its case proportions and integrated bracelet will always leave the Daytona as a bit of an "acquired taste" for collectors. It will never see the fame of the Monaco, nor will it see the collector appeal of other replica rolex models that have been reborn as reissues.
Pour en savoir plus

De l’audace certes, mais rendez nous le droit à l’erreur !

L’appel à plus d’audace est devenu l’imprécation du moment, l’homélie des cercles bien pensant, voire le nouvel argumentaire des politiques en mal de stratégie !
https://www.xavierguilhou.com
Today, the Rolex Cosmograph Daytona is a real legend within the world of watchmaking, and it easily ranks among the most studied and sought-after fake watches in existence. While, Rolex's premier chronograph was not always a highly-coveted and collectable success. On the contrary, the history and evolution of the fake rolex watches was a series of small, incremental improvements and widespread variation throughout the references. At the end of the day, its case proportions and integrated bracelet will always leave the Daytona as a bit of an "acquired taste" for collectors. It will never see the fame of the Monaco, nor will it see the collector appeal of other replica rolex models that have been reborn as reissues.
Pour en savoir plus

Mission à Sarajevo

Il y a des noms de villes qui interpellent l’Histoire. Aujourd’hui, derrière l’horreur du conflit qui déchire les populations de l’ex-Yougoslavie depuis 3 ans, on parle beaucoup de Sarajevo, Mostar, Dubrovnik… Hier, les regards étaient tournés vers Beyrouth au Liban, sur Pnom Penh au Cambodge ou sur Koweit dans le Golf.
https://www.xavierguilhou.com