Quelle est la meilleure posture pour le Maroc ?

L’avenir du Maroc est semble-t-il au cœur de multiples questionnements. En effet, à la fois puissance atlantique, méditerranéenne, africaine, liée à l’histoire européenne et à celle du monde arabo-islamique, confrontée aux puissances émergentes de l’Asie et de l’Amérique latine, l’environnement géostratégique du Royaume chérifien est caractérisé par une multiplicité de jeux d’acteurs dont les finalités en terme de pouvoir et de puissance sont de plus en plus divergentes

Forum HCP/Rabat prospective Maroc 2030

Intervention 8/9 avril 2005

Lire l’article en PDF

Total
0
Shares
Vous aimerez également...
Pour en savoir plus

L’énigme syrienne

Géopolitique de la Syrie. Face à la crise syrienne, l’Occident apparait affaibli, divisé, déstabilisé dans ses stratégies de résolution de ses propres crises internes et en repli sur ses stratégies de projection de puissance face à un Orient qui se « poutinise » dans ses postures aussi bien à Ankara, qu’à Téhéran ou à Jérusalem, explique X. Guilhou.
Pour en savoir plus

Quelle pertinence pour l’Espace Atlantique ?

A l’instar de la nature, la géostratégie a, elle aussi, horreur du vide. C’est ainsi qu’en absence de coopération, d’organisation et de planification de l’espace tricontinental atlantique, on assiste à une montée en puissance des capacités de nuisance : insécurité, trafic d’armes, cybercriminalité, multiplication des réseaux mafieux, blanchiment d’argent et surtout trafic de drogue….