L’énigme syrienne

Géopolitique de la Syrie. Face à la crise syrienne, l’Occident apparait affaibli, divisé, déstabilisé dans ses stratégies de résolution de ses propres crises internes et en repli sur ses stratégies de projection de puissance face à un Orient qui se « poutinise » dans ses postures aussi bien à Ankara, qu’à Téhéran ou à Jérusalem, explique X. Guilhou.

– GÉOPOLITIQUE – DIPLOMATIE –

25 août 2012

Lire l’article sur le site Diploweb

Lire l’article en PDF

Total
0
Shares
Vous aimerez également...
Pour en savoir plus

Mission à Sarajevo

Il y a des noms de villes qui interpellent l’Histoire. Aujourd’hui, derrière l’horreur du conflit qui déchire les populations de l’ex-Yougoslavie depuis 3 ans, on parle beaucoup de Sarajevo, Mostar, Dubrovnik… Hier, les regards étaient tournés vers Beyrouth au Liban, sur Pnom Penh au Cambodge ou sur Koweit dans le Golf.
Pour en savoir plus

Quelle pertinence pour l’Espace Atlantique ?

A l’instar de la nature, la géostratégie a, elle aussi, horreur du vide. C’est ainsi qu’en absence de coopération, d’organisation et de planification de l’espace tricontinental atlantique, on assiste à une montée en puissance des capacités de nuisance : insécurité, trafic d’armes, cybercriminalité, multiplication des réseaux mafieux, blanchiment d’argent et surtout trafic de drogue….