Revue Marine – La bataille de l’Arctique : Un défi hors cadre

Revue Marine de l’ACORAM n°276 – Juillet – Septembre 2022

(…) Si la conquête des pôles a été une véritable obsession depuis la fin du XIXème, afin d’établir les frontières des pays riverains, l’intérêt sur le plan géostratégique pour cette région du monde est beaucoup plus récent. Il s’est affirmé avec la guerre froide et confirmé depuis la fin du XXème siècle avec la convergence d’importantes découvertes en termes de ressources énergétiques et des progrès technologiques en matière d’exploitation offshore. Par ailleurs les hypothèses de développement de nouvelles routes commerciales avec les effets du changement climatique, ainsi que les craintes des impacts dues à la fonte rapide de la banquise sur les écosystèmes, ont généré ces dernières décennies un regain d’alerte sur les plans scientifiques mais aussi de convoitises sur les plans politiques… Pour toutes ces raisons de nombreux experts en géopolitique considèrent que cet espace, essentiellement maritime, va devenir l’épicentre des prochaines confrontations au XXIème siècle. Michel Rocard, qui fut notre premier ambassadeur des pôles, affirmait pour sa part que l’Arctique ressemblait à un second Moyen Orient (…).

Lire l’article en PDF

Total
0
Shares
Vous aimerez également...
Pour en savoir plus

Géopolitique : quelle pédagogie pour des dirigeants privés et publics de plus en plus incultes ?

Depuis le début du XXIe s, le niveau culturel des dirigeants publics et privés français a considérablement baissé. Pour beaucoup, ils ne sont plus en mesure d’avoir cette intelligence des situations et des jeux d’acteurs géopolitiques que l’auteur a pu longtemps côtoyer dans les cénacles du pouvoir. Après avoir argumenté son diagnostic, l’auteur propose des solutions d’avenir.
Pour en savoir plus

Que nous apprend l’Afghanistan ? Que la géopolitique n’est pas morte… !

Au mois d’Août les journalistes cherchent toujours des sujets pour meubler les colonnes de leurs journaux. La prise de Kaboul par les talibans le 15 août et le départ jugé forcément « chaotique » des américains ont immédiatement saturé les unes de tous les médias jusqu’au 31 août… Puis l’information en chassant une autre, le cyclone Ida qui a frappé la côte ouest américaine, et la rentrée politique de nos démocraties, avec des échéances électorales en perspective, ont relégué l’actualité afghane au second plan, comme d’habitude… Quelle que soit l’issue politique de cette décision de quitter l’Afghanistan, (guerre la plus longue menée par les Etats-Unis et leurs coalitions) il est important de tirer les enseignements de ce dossier en matière géopolitique. Chaque crise est révélatrice à la fois des limites , des échecs, des renoncements des uns et des autres sur le plan stratégique, mais aussi de l’ouverture de nouveaux jeux de pouvoir sur le plan des relations internationales.
Pour en savoir plus

Des vertus de l’audace, et des limites de la témérité

Depuis quelques semaines l’actualité nous offre des successions d’évènements « hors cadres » qui soulèvent comme d’habitude des flots d’admirations ou d’émotions, mais aussi d’indignations voire d’opprobres selon l’angle d’approche des faits par les médias et cette obsession de recherche d’audience des politiciens.
Pour en savoir plus

Le retour sur terre est toujours périlleux !

Il y a semble-t-il entre notre situation nationale et l’expédition Apollo XIII quelques similitudes troublantes. Il reste juste à espérer que nous nous en sortirons, un peu comme l’équipage de l’époque, avec beaucoup de frayeurs et sans trop de dommages.