Crises non conventionnelles : nouveaux impératifs, nouvelles postures

Les crises non conventionnelles nécessitent une prise en charge spécifique. L’adaptabilité et la rapidité déterminent le succès des opérations sur le terrain et il est préférable de privilégier de nouvelles approches décentralisées, dites bottom-up, en partant des populations. L’auteur tire les leçons du passé récent.

Revue de la Gendarmerie Nationale – n°226

Mars 2008

Lire l’article en PDF

Total
0
Shares
Vous aimerez également...