Revue Marine – Vladimir Poutine et ses stratégies maritimes

Revue Marine de l’ACORAM n°272 – Juillet – Septembre 2021

En 1989, Gueorgui Arbatov, le conseiller diplomatique de Gorbatchev, avait interpellé les américains à la veille de l’effondrement de l’URSS avec cette phrase devenue célèbre : « Nous allons vous rendre le pire des services, nous allons vous priver d’ennemi ! ». Le vide et le sentiment d’humiliation laissés par la dislocation de l’URSS a débouché dix ans plus tard par la prise de pouvoir de Vladimir Poutine. La « Sainte Russie » qui succédait à l’URSS ne pouvait que redevenir l’ennemi principal. Ce jeu du « bon » et du « méchant » issu de la « guerre froide » a duré quasiment 15 ans, jusqu’à l’arrivée de Donald Trump qui a considéré que l’adversaire principal était désormais la Chine. Ce changement inattendu dans les relations Russie-Occident a eu le don d’irriter profondément « l’Etat profond » américain. Le Russiagate en fut une bonne illustration … Dans les faits nos démocraties ne peuvent pas se priver d’ennemi et la Russie constitue un bon adversaire !…

Lire l’article en PDF

Pour découvrir la Revue Marine de l’ACORAM

Total
0
Shares
Vous aimerez également...
Pour en savoir plus

La chute du mur de Bruxelles

A l’aube du 24 janvier, la première salve a mis à terre les premières lignes de l’article 50 du traité de l’UE, à la grande surprise des pays européens qui ne croyaient pas que le Royaume-Uni oserait, une fois de plus.
Pour en savoir plus

Entre « Jackpot » et « veillée d’armes »

Tout le monde sait que la prospective est toujours hasardeuse, surtout quand il s’agit de parler de l’avenir. Néanmoins quand un pays ou une organisation en a les moyens et la possibilité, ne pas en faire sous prétexte qu’il y a toutes les chances de se tromper et ne vivre que sur des présupposés est une aberration.