Vous aimerez également...
Pour en savoir plus

Poutine et Ben Laden ne peuvent que nous remercier.

Tout le monde vit dans la hantise d’une nouvelle « crise de 1929 », mais personne ne sait vraiment ce qu’il en est réellement. Pas de visibilité, pas de traçabilité : voilà ce qui caractérise une fois de plus cette énième crise financière aux effets moutonniers.