Sommes-nous “surpris” ou “aveugles” ?

Pour reprendre Konrad Lorenz « Il faut se demander ce qui porte le plus gravement atteinte à l’âme des hommes d’aujourd’hui : leur passion aveuglante de l’argent ou leur hâte fébrile ? ». Compte tenu de l’actualité, nous pourrions sans hésiter répondre : les deux !

– ACTUALITÉS – ESSAIS –

Mai 2011

Lire l’édito en PDF

Total
0
Shares
Vous aimerez également...
Pour en savoir plus

Ukraine, autopsie du pilotage de la crise

Suite aux positions « apaisantes » de Poutine, aux postures vertueuses mais désunies des 28 européens, aux menaces molles d’Obama, alors que l’annexion volontaire de la Crimée se concrétise, que pouvons-nous retenir de cet emballement géostratégique qui nous a ramenées sur un niveau d’alerte digne des meilleurs épisodes de la guerre froide ?
Pour en savoir plus

Quand les digues cèdent…!

Il faut avouer qu’entre les discours rassurants du type « tout est sous contrôle » ou les évaluations catastrophistes qui annoncent le « big one », il est difficile de se faire un jugement sur la cacophonie qui règne toujours sur les marchés.
Pour en savoir plus

Poutine et Ben Laden ne peuvent que nous remercier.

Tout le monde vit dans la hantise d’une nouvelle « crise de 1929 », mais personne ne sait vraiment ce qu’il en est réellement. Pas de visibilité, pas de traçabilité : voilà ce qui caractérise une fois de plus cette énième crise financière aux effets moutonniers.