Flux RSS |  Recherche : 
Introduction


Depuis trente ans, au travers de mes diverses expériences privées, publiques et académiques, j'ai été confronté à de multiples crises au niveau international et en ai tiré quelques convictions.

Beaucoup considèrent que la modernité de nos sociétés permet d'améliorer sans cesse la maîtrise des risques. C'est indéniable, mais ces progrès ne sauraient constituer en soi la certitude que nous allons vers un avenir plus sûr et plus fiable.

La réalité que je côtoie n'est pas celle-là. Je pense que nous sommes confrontés depuis plus d'une décennie à des ruptures majeures qui se traduisent par des franchissements de seuils cruciaux pour la survivance de nos modèles de vie.

Certains risques sont devenus explicites, comme la menace terroriste, la guerre des ressources, les confrontations d'ambitions au niveau mondial. D'autres nous déstabilisent dans nos certitudes, comme les récents désastres naturels du Tsunami en Asie du Sud, Katrina, la menace de la grippe aviaire ou Fukushima. Mais beaucoup émergent de façon implicite, en contournant nos croyances et nos défenses.

Ces transformations majeures de nos environnements appellent un exercice de lucidité, une prise de recul plus stratégique et un apprentissage des nouvelles grammaires de la gestion des risques et du pilotage des crises. Elles exigent surtout de se recentrer sur des pratiques de management moins technocratiques et sur des comportements plus authentiques.





2006 - Xavier Guilhou - Plan du site - Nous contacter - Tous droits réservés. Mentions Légales